mercredi 10 décembre 2008

Horcòn, playa Cau Cau...

Avant dernier week-end en terres lointaines, plein été sur le territoire Chilien, j'en ai donc profité pour m'echapper quelques jours à la plage (en décembre) avec mon amie Amande...

Ce que je retiendrai le plus de ces quelques jours, et ce n'est ps pour faire ma fleur bleue, mais sincèrement, asseyez vous en plein milieu d'une plage, seul(e), avec un bouteille de vin, une clope (pour les fumeurs, sinon nimporte quelle sucrerie fera l'affaire), de la bonne musique, et regardez le reflet de la lune sur les vagues... Les premières secondes, quand la vague s'élève, c'est comme le scintillement d'une rivière de diamant, c'est le moment le plus magique et le plus rapide, puis la vague se casse dans une explosion de milliers de bulles et un fracas qui recouvre à contre temps votre musique, enfin c'est une mousse à la douce odeur du large qui vient carresser vos narines et taquiner vos pieds...


Ouuu, comme c'est chouuu le hérisson et la petite tortue en coquillages :p


Fruits de mer...

Maison de sorcière :p



Pour descendre à la petite plage "perdue" où nous avons fait 2 nuits de camping sauvage il nous a fallu passer par un chemin plus que tortueux en descente avec des marches en rondin de bois toutes cassées ou carrément absentes et avec les sacs en plus!



C'était magique, le soir quand y'avait plus personne, on s'entrainait pour notre choré sur une estrade, au crépuscule, face à la mer...



On a planté notre tente sous un pin à une cinquantaine de mètres des vagues et on a pique-niqué la bougie et a la lampe de poche :D

Nous remarquerons qu'il manque la partie étanche et coupe vent de la tente... Et oui, on est aventurières ou on l'est pas :p

Là, il ne faut ni regarder mon énorme décolté, ni mes bourlets minuscules :p, mais bien ce super "couteau suisse set de table" cadeau de papou et mamy!!

La gitAnne attaque le Pacifique!



Ole!!!!

Bouuuuh! Oui, j'avais tellement froid le soir que j'ai fais un poncho de ma jupe de flamenco! Je ne dirai pas biensur que j'avais oublié mon sac de couchage et que je suis morte de froid 2 nuits de suite, puisque j'ai résucité :p

3 commentaires:

Lionel a dit…

Pas mal le coup de la jupe de flamenco converti en tenue de sorcière! Tu pourras garder l'astuce pour une soirée déguisée :p

Martine a dit…

J'adore la description de la vague.
Tu écris aussi bien que tu fais les photos ! Ca énerve un peu d'ailleurs. ;-)

Veinarde! Profite bien du climat que tu as, ... ici il ne sera pas question d'être en maillot de bain, ni d'oublier le double-toit de ta tente. Ca caille ! Choc thermique assuré.

Bigbisous Martine

Dridri a dit…

Excellent la photo sauvageonne avec le couteau :-)

AddThis

Bookmark and Share